dimanche 28 mars 2010

Je serai ton miroir

Le trop bref Festival International du Film sur l’Art de Montréal (FIFA) prenait fin ce soir. Il nous rappelle chaque année que bon nombre de films sur l’art et de films d’art accumulent la poussière sur les tablettes de clubs vidéo obscurs et intellos ou dans les rangées de la bibliothèque du quartier. De véritables mines d’or pour nous, croqueurs d’art.


Choisissons d’aller vers l’art s’il ne vient pas à nous. Il est d’autant plus fascinant de creuser pour trouver des documents rares relatant le travail des artistes d’ici et d’ailleurs, d’aujourd’hui et d’hier. Le documentaire n’est-il pas en soi une mise en scène, une création? Le regard d’un artiste posé sur un confrère, un ami, une idole. Le désir d’ubiquité ou de mémoire historique.


John Everett Millais photographié par Julia Margaret Cameron:



David Hockney peint par Lucien Freud et Lucien Freud peint par David Hockney:



Les portraits d'artistes par d'autres artistes: curieusement attirants. Votre mission du printemps sera de les repérer dans vos livres, dans les musées que vous visiterez, dans vos clubs vidéo obscurs et intellos préférés...

À faire : Renouveler votre abonnement à la bibliothèque, ça urge.

À voir: Betty Goodwin: Le coeur à l'âme / réal., Claude Laflamme, Montréal 2002

À entendre: La bande sonore du documentaire Rivers And Tides. Le musicien Fred Frith inspiré de l'oeuvre du réalisateur Thomas Riedelsheimer, lui-même inspiré de l'oeuvre de l'artiste Andy Goldsworthy. Ouf!