vendredi 31 décembre 2010

L'art de l'an dernier

À l’aube d’une nouvelle année en mesure de calendrier.
Des tas de souhaits pour le monde de l’art, en particulier pour celui d’ici.
Parce qu’en Europe, il est très bien vu et répandu d’acheter de l’art.

Pour un petit lieu où il fait bon vivre mais où ce n’est pas facile pour les arts.
On ne peut que souhaiter que les collectionneurs se multiplieront, que le travail des artistes québécois acquérra une valeur. Une valeur marchande ? Pourquoi pas. Une valeur aux yeux d’un public plus large ? Oui. Penser pouvoir vendre ses œuvres, se sentir fort et se partager aux autres. Ne plus dépendre des formulaires et des demandes de subventions qui sont toujours pour les autres de toute façon.

Et si plutôt que d’acheter un horrible téléviseur beaucoup trop grand, on achetait une peinture, une sculpture, une estampe ou un dessin qui nous plaît ou nous bouscule.
Plus de contemplation, plus de paix.

Moins de publicités malsaines.
Moins d’horribles téléviseurs.
Posséder moins pour avoir mieux.

Vous connaissez La Peau de l'Ours ? Le concept d’origine française a été repris par un groupe de collectionneurs québécois. Des amis de quartier ont décidé d’investir ensemble dans l’art d’ici et ont amassé une magnifique collection présentée jusqu’à la fin janvier à la maison de la culture Frontenac. Allez voir ça, c’est inspirant :


«La meilleure façon de soutenir un artiste, c’est d’acheter un tableau, estime Robert Poulin. Ça lui donne du courage pour continuer. À part la peinture commerciale rue Saint-Paul (Vieux-Montréal) l’été et celle de Baie-Saint-Paul, qui se vend très bien, le métier d’artiste peintre est malheureusement un métier de crève-la-faim.»















Robert Poulin, fondateur et éclaireur de La Peau de l’ours. Photo Chantal Poirier
http://www.lapeaudelours.com/
http://ruefrontenac.com/spectacles/90-exposition/31732-poulin-peau-ours

Pour 2011, je nous souhaite plus de collectionneurs et plus d'art.

L’heure des bilans / un peu cliché je sais...


- 2010 départ d’une géante de l’art contemporain : Louise Bourgeois.
- 2010, La première télé-réalité sur l’art visuel. Je suis accroc. http://www.bravotv.com/work-of-art
- 2010, les prix Sobey les plus plates jamais vus
- 2010, l’année de mon premier atelier/studio,
www.lagarconnierestudio.com